Kapitel 05

Le disque de Phaistos et d’autres écritures énigmatiques
Des civilisations disparues ont utilisé des systèmes d’écriture que nous n’avons pas su déchiffrer à ce jour. Les traductions du célèbre disque de Phaistos sont aujourd’hui encore insatisfaisantes. Il reste ainsi l’un des objets les plus énigmatiques de la civilisation minoenne. - Egalement inexplicables, les 160 signes « Rongorongo » des habitants de l’Ile de Pâques. Etrangeté supplémentaire : ils sont identiques aux caractères de la civilisation d’Harappa au Pakistan, vieille de plus de 5000 ans. - En Amérique, on a découvert des centaines de pierres avec d’étranges gravures. Les inscriptions seraient des runes vikings. Elles n’ont jamais été traduites. - Et les tables de pierre d’Oaxaca, au Mexique : on suppose que les inscriptions sont du chinois ancien et de l’hébreux. - De nombreuses pierres noires en provenance de Colombie comportent également des signes inconnus. Certaines pièces de la collection du Père Crespi ont des symboles ressemblant à un alphabète étranger. Que nous apprendraient tous ces anciens textes si nous pouvions les comprendre ?

Le secret de la grotte de Burrows
En 1982, l’Américain Russell Burrows découvrit d’étranges pierres dans l’Etat de l’Illinois aux Etats-Unis. Ces pierres gravées, et des centaines d’autres, proviennent d’un système de tunnels souterrains. Les représentations qui y figurent, rappellent diverses cultures. D’autres trésors seraient encore cachés dans la grotte. Des sarcophages, des cadavres momifiés et des objets mortuaires en or massif. Mais jusqu’à présent, Burrows refuse obstinément d’indiquer l’emplacement exact de la grotte. Cependant, des chercheurs ont réussi depuis à localiser ce lieu secret à l’aide de détecteurs de métaux et de radars au sol. Les plus sceptiques avancent la thèse d’une escroquerie. Ou sommes-nous sur le point de faire une découverte archéologique des plus spectaculaires ?