Kapitel 07

Des instruments de mesure précis de l’Amérique primitive
De nombreuses réalisations modernes ne sont-elles que des « redécouvertes » des techniques du passé ? Des bouliers prouvent que les Incas et leurs ancêtres disposaient déjà d’un système de comptage et d’information élaboré. Nous savons des Mayas qu’ils étaient des bâtisseurs hors pair. Mais ils n’ont pas fait que bâtir des observatoires géniaux. Ils possédaient aussi un système de calendrier précis. Leurs unités de mesure les plus petites peuvent incontestablement concurrencer les instruments de mesure électroniques modernes. Cette balance unique au monde a été découverte au Mexique. Elle est constituée de 312 éléments au total. Les 289 pierres semi-précieuses étaient utilisées comme poids. Les unités vont de 3 kg à 0,28 g. Cet instrument de mesure précis servait probablement à peser des remèdes de médecine naturelle.

Outils high-tech préhistoriques
De nombreux héritages de peuples primitifs éveillent en nous une fascination sans borne. C’est aussi le cas de ces ustensiles en jaspe noir finement travaillés. On les a d’abord classés comme « objets de culte ». Des analyses poussées ont toutefois montré qu’il s’agissait d’outils high-tech. Ils étaient utilisés par un peuple précolombien pour des travaux particulièrement minutieux. Les outils sont incroyablement raffinés et précis. Dans leur maniement, ils s’avèrent même plus parfaits que beaucoup d’objets usuels d’aujourd’hui. Leur forme reflète avec précision les règles de représentation mathématiques. Ces vestiges ont été trouvés à Sutatausa, une région de Colombie encore quasi inexplorée par les archéologues. Une série de pierres noires gravées de mystérieux signes provient de la même région. Qui étaient ces fabricants géniaux ? Et que signifient leurs inscriptions ?

La lumière des Pharaons
Du courant électrique en Egypte ancienne ? Des indices au temple Hathor de Dendérah, en Egypte, semblent l’attester. Des reliefs montrent des piliers semblables à des isolateurs. Ils soutiennent de grands objets oblongs où sont représentés des serpents ondulants. Ces motifs ressemblent à s’y méprendre à la représentation des décharges électriques. Etonnamment, les textes de Dendérah contiennent aussi des données et des paragraphes techniques que l’on peut relier à la thèse de l’électricité. En 1981, Walter Garn, spécialiste viennois en électricité, a reconstruit ce modèle fonctionnel conformément aux modèles pharaoniques. De nombreux égyptologues rejettent cette interprétation technologique des reliefs de Dendérah. Mais les « lampes éternelles » évoquées dans les traditions antiques appartiennent-elles réellement à l’univers des légendes ?

Mécanique préhistorique et traitement énigmatique de la pierre
Des statuettes en granit, vieilles de plus de 5000 ans, présentent des contours géométriques parfaits. Ont-elle étaient extraites de la pierre dure mécaniquement à l’aide d’un gabarit ? La petite table de la région de l’Amazone est constituée d’un granit très dur. Et pourquoi tant de précision pour ces sphères de pierre préhistoriques ? Au Costa Rica, on a découvert de telles sphères de différentes tailles, pesant jusqu’à 16 tonnes. Des pierres oblongues d’Equateur se sont avérées êtres les plus anciens instruments en phonolite. La pierre aux trois visages est un coup de génie. Lorsqu’on la tourne, les bouches semblent se mettre en mouvement. Un mystérieux artefact découvert en 1917 lors de fouilles en Basse-Egypte semble avoir eu une fonction mécanique. A en croire son aspect, ce vestige vieux de 2200 ans pourrait avoir servi de turbine hydraulique.